Ignorer la navigation

514-279-6540 - Complexe funéraire Mont-Royal

514-279-7358 - Cimetière Mont-Royal

L'histoire du Cimetière et Complexe Funéraire Mont-Royal

La Compagnie du Cimetière Mont Royal a été constituée en vertu d'une loi du Parlement provincial du Canada en 1847. La première inhumation au Cimetière Mont Royal a eu lieu en 1852 et le site a été consacré le 8 juin 1854 par l'évêque anglican Francis Fulford. En plus de 160 ans depuis sa première inhumation, le Cimetière a continué de préserver son riche patrimoine et sa tradition. Les archives du Cimetière Mont-Royal remontent à 1799, car elles comprennent les archives de deux anciens cimetières protestants à Montréal, le plus ancien étant le Old Dorchester Burial Grounds, également connu sous le nom de St. Lawrence Burial Grounds ou Dufferin Square Cemetery, qui a été ouvert au coin du boulevard René Lévesque et de la rue Cheneville. L’autre vieux cimetière était situé sur la rue Papineau.

Discuter avec un conseiller

Comment ça a commencé?

Le Cimetière Mont-Royal a été le premier cimetière à être situé sur le mont Royal à l'emplacement d'anciennes fermes. Suivant la tendance du mouvement des cimetières ruraux américains, le choix des terres sur la montagne était d'utiliser l'environnement naturel pour combiner l'horticulture et la commémoration à perpétuité. Le plan paysager d'origine disposait le site en une série de terrasses qui suivaient les courbes naturelles de la montagne. Le Cimetière Mont-Royal figure parmi les premiers cimetières ruraux en Amérique du Nord.


Voici un extrait du premier rapport annuel de la Compagnie du Cimetière Mount Royal en 1852:


"Les administrateurs ont obtenu de l'autre côté de la montagne une parcelle de terrain admirablement adaptée à leurs besoins, possédant une profondeur de sol, des ruisseaux et des sources suffisantes pour faire des étangs et des lacs, bien boisée, et avec une surface ondulée et idéale pour la situation, - retirée de l'agitation et de la chaleur de la ville, et pourtant proche et facile d'accès. Un endroit capable de devenir l'un des plus beaux cimetières en Amérique. Les administrateurs souhaitent en faire une telle chose. Ils ont donc engagé M. Sidney, éminent arpenteur et ingénieur civil anglais (…) pour aménager la propriété acquise par la Compagnie, de manière à l'adapter à ses fins, et à afficher, au mieux, ses grandes beautés naturelles."

Premier crématorium au Canada

Le premier crématorium au Canada a été construit en 1901 grâce à l’appui financier de Sir William Christopher Macdonald, magnat du tabac bien connu et grand philanthrope. Dans son offre officielle aux administrateurs le 29 juin 1900, il était disposé, non seulement à construire un crématorium, mais à le doter d’un fond pour financier les frais subséquents d’opération. Seul le terrain devait être fourni par le Cimetière. Dès que les administrateurs ont accepté l'offre, Macdonald a procédé immédiatement et moins d'un an plus tard, le crématorium était prêt à fonctionner. Construit avec du calcaire gris de Montréal, le bâtiment d'origine avait une chapelle, une salle pour les chambres de crémation, un charnier et un immense hall d’entrée chapeauté d’une magnifique verrière remplie de plantes exotiques. Dans les années 1950, la verrière a été démolie, mais la chapelle d'origine, à gauche du bâtiment, est toujours intacte avec un beau plancher en mosaïque fait à la main.

Crémation

Les urnes contenant des restes incinérés peuvent être enterrées dans n'importe quel lot ou terrain disponible pour les enterrements de cercueil. De plus, un certain nombre d'endroits ont été conçus spécifiquement pour les crémations. 

 

Alors, où a eu lieu la première crémation au Canada? Au Cimetière Mont-Royal.


Au tournant du siècle, les crématoriums n'existaient pas au Canada, malgré une demande importante. En juin 1900, Sir William C. Macdonald, un fervent partisan de la crémation, proposa un généreux don pour la construction d'un bâtiment approprié et, en 1901, le premier crématorium au Canada avait ouvert ses portes au Cimetière Mont-Royal.


Les preuves de la crémation datent de l'Antiquité. Des récipients en poterie de la période néolithique, remplis des cendres de plusieurs individus, ont été trouvés dans toute l'Europe. Entre 1400 et 200 avant notre ère, la crémation était la coutume funéraire préférée, en particulier parmi les aristocrates romains. La famille de Jules César a été l'une des nombreuses familles à choisir la crémation comme moyen de disposition. Entre les IIIe et XIXe siècles, le Christianisme est devenu très populaire et ses doctrines ont interdit la crémation en raison de la croyance que le corps ne pourrait pas être ressuscité s'il était détruit. Les premiers Juifs ont également interdit la crémation en croyant que c'était la profanation d'une œuvre de Dieu. Les Juifs orthodoxes, les Églises chrétiennes orthodoxes orientales et les Musulmans optent généralement pour des enterrements traditionnels. D'autres groupes culturels, en particulier de l'Inde, préfèrent la crémation. Au fil du temps, la crémation est devenue plus populaire et elle est maintenant choisie par certains Juifs, Chrétiens, Bouddhistes, Sikhs et Hindous ainsi que d'autres religions dans diverses communautés du monde entier.

Détails du contact

Cimetière et complexe funéraire Mont-Royal

1297, chemin de la Forêt,

Outremont, Québec H2V 2P9

514-279-6540 Complexe funéraire Mont-Royal

514-279-7358 Cimetière Mont-Royal

Complexe Funéraire Mont-Royal Cimetière Mont-Royal

Zone de service

Montréal et ses environs, Québec

Heures d’ouverture

Le complexe

Du lundi au samedi de 8 h 30 à 16 h 30 

Dimanche de 8 h 30 à 16 h

Le bureau du cimetière

Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30

Samedi 9 h à 15 h

Dimanche fermé

Création de

Mention legale